Une brûlure peut être causée par l’électricité, les rayonnements solaires, les produits chimiques ou les sources chaudes. C’est à partir de la profondeur d’une brûlure qu’on peut définir sa gravité. Quand il s’agit d’une brûlure du premier degré, elle peut se reconnaître par une rougeur de la peau qui peut être ressentie pendant un ou deux jours. Seul l’épiderme est touché avec ce type de brûlure.

Comment reconnaître les autres types de brûlures ?

Lorsqu’une personne est victime d’une brûlure du second degré, il peut être noté la présence de cloques au milieu de la zone érythémateuse. Avec ce type d’accident, l’épiderme est touché, et le derme est plus ou moins touché. C’est ce qui fait qu’on parle de brûlure du second degré.

Des douleurs intenses peuvent être ressenties par la victime. Une cicatrisation peut avoir lieu au bout de 10 à 15 jours. Une brûlure du troisième degré est plus grave, la zone touchée étant une zone sensible. Pour soulager ces types de blessures, une crème cicatrisante peut être utilisée par le professionnel qui doit se charger d’apporter les premiers soins.

Quand une consultation médicale devient-elle nécessaire ?

Lorsqu’une brûlure atteint un certain degré, une consultation médicale devient nécessaire. C’est le cas lorsque la brûlure atteint un nourrisson ou un enfant. La consultation médicale peut également devenir une nécessité lorsqu’il s’agit d’une brûlure du premier degré, et que celui-ci couvre plus de 10 % de la surface du corps de la victime.

Une personne peut également être victime d’une brûlure du deuxième degré qui couvre une surface qui est supérieure à la moitié de la paume de sa main. Les brûlures chez les enfants peuvent être prévenues. Les parents doivent leur empêcher l’accès à la cuisine en cas de fonctionnement d’un appareil électrique comme les plaques, ou un four.

Il faut également éviter de laisser un fer à repasser branché et sans surveillance.